Vous êtes ici

Jacques Bonnaffé, parcours

Communication, organisation de spectacles

Vous pouvez téléchargez de courts textes biographiques préformatés sur Jacques Bonnaffé à partir de cette page.

Résumé

Jacques Bonnaffé, comédien des films de Jean-Luc Godard, Jean-Charles Tachella, Philippe Garrel, René Féret, Jacques Rivette, Jacques Fansten, Edouard Niermans, Jacques Doillon, Michel Deville, Sebastien Grall, Olivier Ducastel et Jacques Martineau, Jacques Renard, Costa Natsi, Tonie Marshall, Frédéric Compain, John Lvoff, Catherine Corsini, Alain Corneau, Christophe Otzenberger, Emmanuel Bourdieu, Jean-Marc Moutout, Guy Maddin, Agnès Troublé (Agnès B), Martin Provost, Christian Carion, Philippe Ramos… au théâtre avec Christian Rist, Claude Stratz, John Berry, Patrice Kerbrat, Jean-François Peyret, Nathalie Richard, Marc Feld, Jean-Pierre Vincent, Alain Françon, Didier Bezace, Gilles Chavassieux, Christian Schiaretti, André Engel, Abès Zahmani, Philippe Adrien, Hans-Peter Kloos, Simone Amouyal, Gildas Bourdet, Michel Didim, Joël Jouanneau, Arnaud Meunier, Sandrine Anglade, Bernard Sobel, Gilberte Tsaï, Tiago Rodrigues, Mohamed El Khatib, Jean-Michel Ribes ; ou dans ses propres mises en scène de Jules Mousseron en patois picard, Arthur Rimbaud, Hervé Prudon, Jean-Bernard Pouy, Jacques Darras, John Berger, Jean-Pierre Verheggen, Jean-Christophe Bailly, Daniel Cabanis et des créations poétiques, concertextes avec Louis Sclavis, Henri Texier ou Sylvain Kassap. Producteur d’une émission quotidienne de poésie sur France Culture.

Né à Douai en 1958, son histoire professionnelle balance entre théâtre et cinéma, de Jean-Luc Godard pour Prénom Carmen lorsqu’il est tout frais sorti du Conservatoire de Lille, à La Salamandre (Centre Dramatique du Nord) pour Britannicus et Les Bas fonds à Jacques Rivette, avec des rôles sensibles dans Escalier C, Jeanne et le garçon formidable, Vénus Beauté, Les Amitiés maléfiques… passant par Jean-Pierre Vincent, au théâtre, Alain Françon, Didier Bezace, Christian Schiaretti, Jean-François Peyret, André Engel, Denis Podalydes, Bernard Sobel, Nathalie Richard, Tiago Rodrigues. L’éventail est large, passant par le théâtre public ; se mettant au service de textes originaux, Jean-Pierre Verheggen, Jean-Christophe Bailly ; aimant l’exigence des choix lorsqu’Alain Françon monte Le Petit Eyolf ou le travail de recherche avec Jean-François Peyret, la création d’auteurs parmi lesquels Henning Mankell, Pierre Michon, Martin Crimp. Aimant jouer dans des lieux atypiques comme dans les salles officielles ; performeur, jongleur de mots, inventeur de banquets poétiques, metteur en scène (L’Oral et hardi) ou bretteur patoisant ; complice des musiques et du jazz, souvent en duo baladeur avec Louis Sclavis, il multiplie les touvailles au sein de la Compagnie faisan (Molière de la compagnie en 2009).

Il garde une place importante à la poésie et aux lectures publiques, des auteurs actuels comme Valérie Rouzeau, Jacques Darras, Pierre Vinclair, Jean-Pierre Verheggen, James Sacré, Claude Ber, Lucien Suel, Sophie Loizeau. Il multiplie les formes de représentation : installations sonores aux banquets, concerts et performances. Il présente chaque jour pendant quatre ans sur France Culture Jacques Bonnaffé lit la poésie.

Pour compléments et articles, on peut consulter le livre Jacques Bonnaffé pitre et poète par Hervé Pons aux Éditions de l'Attribut.

Distinctions et récompenses

Théâtre

Jacques Bonnaffé a travaillé au théâtre sous la direction de Gildas Bourdet (Britannicus, Les Bas-fonds), Hans Peter Cloos (Casimir et Caroline), Claude Stratz (Le Legs et l'Épreuve de Marivaux), Gilles Chavassieux (Ni chair ni poisson), John Berry (Hello and Goodbye), Christian Rist (la Veuve), Patrice Kerbrat (la Fonction), Christian Schiaretti (Ajax), André Engel (les Légendes de la Forêt viennoise), Abbès Zahmani (Inaccessibles Amours), Simone Amouyal (Les Affaires du Baron Laborde), Alain Françon (Dans la compagnie des hommes) puis King de Michel Vinaver et Petit Eyolf d'Henrik Ibsen, avec Didier Bezace (Le colonel-oiseau Avignon 1999). Il a fait partie de la distribution d'Histoire Naturelle de l'Esprit de Jean-François Peyret, Projet Türing, puis Darwin, Le traitement de Martin Crimp monté par Nathalie Richard, La répétition des Erreurs adapté de Shakespeare par Marc Feld, Les Antilopes de Heinig Mankell, mise en scène par Jean-Pierre Vincent, Hiver de Jon Fosse à Lyon ; le Mental de l'équipe d'Emmanuel Bourdieu, mise en scène de Denis Podalydes, Frédéric Bélier Garcia, joue dans L'instrument à pression de David Lescot, mise en scène de Véronique Bellegarde, joue Œdipe sous la direction de Joël Jouanneau pour le festival d'Avignon, retrouve Jean-François Peyret sur Ex vivo / In vitro au théâtre de la Colline, joue Le Roi du bois de Pierre Michon, puis Hannibal dirigé par Bernard Sobel, il crée Trente-six nulles de salon avec Olivier Saladin en 2013/14 et travaille en 2015/16 avec Tiago Rodrigues pour Bovary et Occupation Bastille, crée à l'été 2017 le Salon indien avec André Minvielle et Jean-Marc Chapoulie. Il joue avec Didier Galas pour Thierry Poquet dans Aganta Kairos, puis retrouve Jean-François Peyret pour La fabrique des monstres en 2017-2018. Il joue Kadoc de Rémi de Vos avec Jean-Michel Ribes. Puis enchaine toujours avec ses propres spectacles. Il a monté par ailleurs de nombreux projets en poésie dont L'Oral et hardi, solo sur des textes de Jean-Pierre Verheggen ; en 2011 Nature aime à se cacher à partir de textes de Jean Christophe Bailly (duo dansé). Il crée de nombreux spectacles de poésie, avec Jacques Darras, avec James Sacré, Valérie Rouzeau, Gérard Macé, avec Alain Borer, Dominique Sampiéro, s’alliant aux musiciens de jazz Louis Sclavis et Henri Texier. Il crée Frontalier au Luxembourg durant la pandémie sous la direction de Frank Hoffman et enchaine avec ses propres spectacles, en groupe ou solo, poétiques et musicaux (voir sur le site.)

Mise en scène et réalisation

Il a mis en scène et interprété Paris-Nord, attractions pour noces et banquets avec Catherine Jacob, Passages d'Arthur Rimbaud, Tour de piste de Christian Giudicelli, Cafougnette et l'défilé d'après Jules Mousseron (joué pendant 12 ans) ; Comme des malades d'après des textes d'Hervé Prudon. Il a monté 54x13 roman de Jean-Bernard Pouy, Pour Lille 2004 il a créé une forme variante, culinaire et poétique : les Banquets du Faisan avec Lille 2004 et le festival d'automne à Paris ; Jacques two Jacques de et avec Jacques Darras ; Sauvez les apparences, happening à la Ferme du Buisson ; Joue moi quelque chose, nouvelle de John Berger ; Display pièce de Joseph Danan avec la Comète à Châlons-en-Champagne ; L'Oral et Hardi solo poétique en forme de campagne électorale, sur des textes de Jean-Pierre Verheggen ; Nature aime à se cacher en duo-dansé avec Jonas Chéreau sur un texte de Jean-Christophe Bailly qui devient en 2013 Chassez le naturel ; Trente-six nulles de Salon, une pièce de Daniel Cabanis avec avec Olivier Saladin est créée en mars 2014 ; en 2018 Réveillez les vivants sur des textes de Dominique Sampiero, avec Henri et Sébastien Texier ; de 2015 à 2018, il anime et produit pour France Culture Jacques Bonnaffé lit la poésie, émission quotidienne de quatre minutes ; retour au Nord, il crée Les Vieilles carettes (2008), dernier opus solo dans le Nord. et de nombreux rendez-vous avec la langue picarde. Il multiplie les lectures spectacles en lien avec la nature et la poésie.

Il a été récompensé d'un Molière pour son solo L'Oral et Hardi. Il a co-réalisé deux films : Paris Nord et L'accent drôle pour la Sept et Arte autour de ses spectacles dans le Nord, ainsi qu'un DVD : Cafougnette, dernier défilé.

Cinéma

Consultez la fiche de Jacques Bonnaffé sur IMDB, en anglais ou même en français. Au cinéma, il a travaillé dès 1980 avec Edouard Niermans (Anthracite), Jean-Luc Godard (Prénom Carmen), Philippe Venault (Paris vu par, Vingt ans après, La case du blanc), Renaud Victor (Le meilleur de la vie), Jacques Renard (Blanche et Marie), Jean-Charles Tacchela (Escalier C.), Philippe Garrel (Elle a passé tant d'heures sous les sunlights), Jacques Doillon (La tentation d'Isabelle), Frédéric Compain (Résidence surveillée), Sébastien Grall (La femme secrète), Paolo Rocha (Les montagnes de la lune), Jacques Davila (La campagne de Cicéron), René Feret (Baptême, Les frères Gravet), Krystoph Rogulski (Les enfants du vent), Jacques Fansten (La fracture du Myocarde, Roulez jeunesse), Richard Dindo (Arthur Rimbaud, une biographie), Ab van Leperen (Identikit), Edwin Baily (Faut-il aimer Mathilde), John Lvof (Couples et amants), Olivier Ducastel et Jacques Martineau (Jeanne et le garçon formidable), Tonie Marshall (Vénus Beauté, institut), Marcel Bluwal (Le plus beau pays du Monde), Costa Natsis (Innocent) et Jacques Rivette dans Va Savoir présenté au Festival de Cannes 2001 ; participé à La Repentie de Laetitia Masson, Les Diables de Christophe Ruggia, et Quand la mer monte de Yolande Moreau ; en 2004, Coquillages et crustacés (Ducastel et Martineau), Lemming (Dominik Moll), Le fil à la Patte (Michel Deville), Itinéraires (Christophe Otzenberger) ; en 2005 La tourneuse de pages (Denis Dercourt) Les amitiés maléfiques (Emmanuel Bourdieu), Capitaine Achab de Philippe Ramos. Il a tourné dans Le deuxième souffle d'Alain Corneau et avec Jean Marc Moutout Exclusif en mars 2007 et retrouvé Jacques Rivette dans 36 vues du Pic Saint Loup ; puis tourne Derrière les murs. En 2012 tourne avec Agnès B Troublé : Je m'appelle hmmm et joue Jean Genet dans Violette réalisé par Martin Provost. Puis tourne avec René Féret, Christian Carion, Philippe Ramos, Maria Schrader (Avant l'aurore Alain Raoust, Reza Zerkanian, Gilles Peret, Guillaume Mainguet.

Pour la télévision, Le champ Dolent (2001), Le Cri réalisés par Hervé Baslé, Au bout du rouleau d'après Conrad pour Arte, Le sang du renard, Le Gang des tractions, Jalna, L'année du certif, La fracture du myocarde, L'homme aux semelles de vent, Un grain de folie, Les Zygs et La république des enfants realisés par Jacques Fansten et dernièrement Le Commissariat de Michel Andrieu… Il est Monseigneur Poileaux dans Ainsi soient-ils sur Arte, réalisation remarquable de Rodolphe Tissot.

Filmographie

  • 1979 - Anthracite d'Edouard Niermans.
  • 1983 - Prénom Carmen de Jean-Luc Godard, Ballades de Catherine Corsini, Paris vu par, Vingt ans après de Philippe Venault.
  • 1984 - Le meilleur de la vie de Renaud Victor, Blanche et Marie de Jacques Renard, Escalier C de Jean-Claude Tacchela, Elle a passé tant d'heures sous les sunlights de Philippe Garrel.
  • 1985 - La tentation d'Isabelle de Jacques Doillon.
  • 1986 - Résidence surveillée de Frédéric Compain, La femme secrète de Sébastien Grall, les Montagnes De La Lune de Paolo Rocha.
  • 1988 - La case du blanc de Philippe Venault, La campagne de Cicéron de Jacques Davila, Baptême de René Feret.
  • 1990 - Les enfants du vent de Krystoph Rogulski, La fracture du myocarde de Jacques Fansten, Arthur Rimbaud, une Biographie de Richard Dindo.
  • 1992 - Identikit d'Ab Van Ieperen, Roulez jeunesse de Jacques Fansten, Faut-il aimer Mathilde ? d'Edwin Baily.
  • 1993 - Couples et amants de John Lvolf.
  • 1994 - Les frères Gravet de René Feret.
  • 1996 - Capitaine au long cours de Bianca Conti Rossini, Rien que des grandes personnes de Jean-Marc Brondola, C'est pour la bonne cause de Jacques Fansten, Lucie Aubrac de Claude Berri.
  • 1997 - Mickael Kael au Katango de Christophe Smith, Jeanne et le garcon formidable d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau.
  • 1998/99 - Le sourire du clown de Eric Besnard, Vénus Beauté, institut de Tonnie Marschall, Le plus beau pays du Monde de Marcel Bluwal et Jean Claude Grumberg, Innocent de Costat Natsis.
  • 2000 - Va savoir de Jacques Rivette avec Jeanne Balibar, Sergio Castellitto.
  • 2001 - La repentie de Lætitia Masson avec Isabelle Adjani, Sami Frey, Les diables de Christophe Ruggia avec Adèle Haenel, Vincent Rottiers.
  • 2004 - Quand la mer monte de Yolande Moreau et Gilles Porte avec Yolande Moreau, Wim Willaert et Jacky Berroyer ; Lemming de Dominique Moll avec Charlotte Gainsbourg, Laurent Lucas, André Dussolier et Charlotte Rampling ; Coquillages et crustacés d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau, avec Valéria Bruni Tedeschi, Gilbert Melki et Jean Marc Barr ; Le fil à la patte de Michel Deville, adapté de Feydeau avec Emmanuelle Béart, Charles Berling, Tom novembre, Patrick Timsit et Mathieu Demy ; Itinéraires de Christophe Otzenberger ;
  • 2005 - Les amitiés maléfiques d'Emmanuel Bourdieu ; La Tourneuse de pages de Denis Dercours.
  • 2006 - Capitaine Achab de Philippe Ramos avec Denis Lavant ; Le deuxième Souffle d'Alain Corneau.
  • 2007 - Exclusif de Jean Marc Moutout ; La Fabrique des Sentiments de Jean Marc Moutout