Compagnie, marche !

Compagnie faisan, élément graphique en illustration

Pas de nouveau spectacle en création cette rentrée-ci, alors que certains des précédents continuent à tourner. Participation à trois créations extérieures, dont deux seront envisagées comme coproduction. Voilà l’occasion de faire le point sur le fonctionnement de la compagnie : elle n’est pas une structure subventionnée, se débrouille avec ses propres recettes pour assumer l’administration, ses sites web et différents frais ordinaires. Pour établir des maquettes aussi, et toutes sortes d’ébauches. Sa liberté est de n’avoir aucun autre cahier des charges que celui que nous fabriquent les années écoulées. Continuant à devenir ce que nous sommes, attachés aux textes, attachés au Nord, à la poésie et à la musique, assez occupés du métier de comédien au cinéma, à la télévision comme au théâtre (nous y reviendrons) ; occupé aussi par la transmission, la pédagogie avec différents stages menés depuis trois ans…

L’insurrection poétique

Léon et Jacques Bonnaffé

Jacques Bonnaffé, parrain de l’édition 2015 du Printemps des poètes : L’insurrection poétique, désirant suivre le mouvement éclaté, la prolifération printanière de cet événement à travers les villes et les régions, avec son fils Léon s’est confectionné une petite forme changeante, adaptée aux lieux et aux circonstances, bourrée de citations, de fusées. Et « pleine de poésie » comme il convient de le dire en plissant les yeux…

Un coffret brouette de CD Cafougnette

CD pochette tissu, enveloppe et papiers anciens

À la demande ! Depuis le temps qu’on entendait ces voix lointaines : On veut des CD ! Je vous jure qu’à l’oreille ça faisait froid dans l’dos. Décéder ? Si vite ? Après La fin du monde, ou après la fin de la fin pour mieux le dire puisque La fin du monde, notre premier CD Cafougnette, était épuisé, il nous restait ces voix d’outre-tombe sur la conscience. On a commencé par se demander s’il fallait rééditer. Foin de tout cha, on vous propose la totale !

Printemps de la poésie à l’Institut du monde arabe

Jacques Bonnaffé, à travers la grille d'un moucharabieh

Reda Kateb est le grand invité de cet après-midi. Ne manquez pas un acteur si juste et généreux, il retrouve des musiciens qu’il aime et des écritures poétiques qui l’ont accompagné depuis toujours.

À l’occasion du Printemps des Poètes, le désir de faire entendre la poésie arabe est plus fort que jamais. Portée par l’actualité et sa profondeur ancestrale, la poésie est mêlée à tous les combats, à l’espoir qui doit renaitre autant qu’aux deuils et aux pertes, aux révolutions, à l’embrasement autant qu’à l’amour…

Veilleurs Mieux

Affiche « Je suis Mario »

Quelque chose à franchir, tout trop lourd maintenant. L’année qui s’ouvrait prolongeait bien sûr celle qui se fermait, nous semblions dans des logiques dispersées, mais prévisibles. On est moins dispersés… Tous happés par cette brutalité sommaire, nos corps alourdis réagissent dans l’émotion et dans un sursaut se souviennent qu’elle est l’arme des cons trop souvent, ceux qui crient vengeance et mort pour mort. La froideur doit s’exercer à doubler les cris, nos peurs ou nos chagrins nous ouvrir les yeux. On garde la fraternité, tout compte fait.

Trente-six nulles de salon

Si Bouvard et Pécuchet étaient préoccupés de tout connaître, les Mario savent un peu tout déjà. Et, contre l’encyclopédisme ancien, couvent un autre rêve : faire parler d’eux ; moches et célèbres. Possible aussi qu’ils se passionnent pour les plateaux télé, moins ceux qu’on engloutit devant le poste le soir que la vie de plateau en direct, adaptée à leurs moeurs quotidiennes…

Pages

S'abonner à Compagnie faisan RSS